Il faut être aimé pour s’en sortir

La considération des autres ouvrent les portes de l’opportunité. Obtenez-vous ce dont vous avez besoin avec aisance ? Connaissez-vous nombre de personnes sur qui vous pouvez compter ? Aucun coup de fil, coup de pouce ou de main, ni bouche à oreille ou référence, et Dieu sait combien cela aurait fait la différence entre l’espoir et le désespoir, l’échec et la réussite, l’isolement et la communauté. On ne s’en sort jamais seul. Sans amour on est foutu. L’indifférence tue ; l’information ne circule plus, ni l’assistance et encore moins l’attention dont on a tous besoin pour croître.