Êtes-vous un esclave moderne ?

En plus d’être contraint de travailler sans rémunération, sous la menace de sévices corporels, qu’est-ce qu’un esclave ?

Un esclave est un être rabroué qui vit dans la peur constante de la violence ; privé de stimulation intellectuelle, de choix, de son libre-arbitre, de l’usage de son temps pour son propre épanouissement, d’un statut valorisant, d’un droit à la justice, à la considération d’autrui, d’une parenté choisie et assumée, d’une sexualité libre du regard et des diktats de l’autre, un être astreint à la manipulation de ceux qui peuvent comme bon leur semblent interrompre son existence.

La peur, les interdits, les restrictions, la pénurie, l’humiliation, la crasse, la réprobation et la punition sont son lot quotidien.

Quelle incidence aurait donc un tel lot quotidien sur sa psyché ?

Il pourrait bien mener à l’engourdissement de ses facultés intellectuelles, à l’atrophie de son sens moral, à l’émergence d’un trouble schizo-affectif, à de la dépression, à de la catatonie, à l’inhibition des mécanismes de la réalisation de soi.

Il pourrait bien mener aussi à un regard négatif sur soi, à la perte de valeur individuelle, à l’attente d’une issue défavorable aux évènements de sa vie, à l’impossibilité de se projeter dans un avenir meilleur, à l’absence d’estime de soi, à l’incapacité de se connaître soi-même et de se respecter, à la fabulation, au stress, à l’absence de valeur perçue chez ceux qui lui ressemblent, à la colère excessive, à l’impossibilité de faire confiance à son environnement et aux personnes qui s’y trouvent.

Telles des prophéties autoréalisatrices ce lot quotidien déclenche des comportements d’autoprotections qui dans un environnement anxiogène s’avèrent à la longue suicidaire.

Il pourrait bien mener aussi à la recherche de la validation du bourreau, à la délation, au conformisme, à la fourberie, à la perfidie, à la lâcheté, à la désolidarisation d’avec ceux qu’on rejette parce qu’ils nous ressemblent, à l’attachement aux signes extérieures supputés apporter une amélioration même infime à notre traitement quotidien, une teinte claire, une plus grande affinité avec la caste dominante et sa culture…

Êtes-vous un esclave moderne ?

Publié par

michelnchristophe

I write in the margin. J'écris dans la marge.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s