Bio

smile MNC

Michel N. Christophe est un auteur afro-caribéen, né en Guadeloupe d’une mère antillaise et d’un père africain. Bi-national, Français et Américain, Michel est également Coach exécutif, et professeur de leadership transformationnel. Il cherche à inspirer ses lecteurs à s’épanouir à travers une vie d’audace et d’exubérance. Après trente ans passées dans le monde anglophone, l’Angleterre et les États-Unis, il est retourné en Guadeloupe en avril 2020.


Michel N. Christophe is an Afro-Caribbean author, born in Guadeloupe to a West Indian mother and an African father. Bi-national, French and American, Michel is also an Executive Coach, and a professor of transformational leadership. He seeks to inspire his readers to thrive through a life of daring and exuberance. After thirty years spent in the English-speaking world, England, and the United States, he returned to Guadeloupe in April 2020.


Michel N’youngou Christophe
0690 46 01 20   Numéro Guadeloupe
+33 970 44 86 87   Numéro France
571 457-83-99   USA Number

michelnchristophe@gmail.com


MNC whatever pic


Michel 2018 Copy


Article du Mag Gwada

Cliquez ici pour lire  l’article de  nofi

« Michel N. Christophe,

l’auteur clairvoyant qui raconte la société antillaise »


08 lib


Fam 25


Richmond 2019


Extrait de Chronique d’un Noir à la Dérive :

« Il ne me choquait point ; en fait, il m’amusait. Ses grands gestes, ses coups de gueule et son accoutrement le faisaient passer à mes yeux pour un habile manipulateur des esprits faibles. C’était sans aucun doute un original. Comment aurait-il pu réellement me choquer ? N’en étais-je pas un moi-même ? Il ressemblait à une version aseptisée de tous les illuminés avec lesquels j’avais pris l’habitude de perdre mon temps.

Je n’éprouvais, en fait, aucun désir de le connaître. J’étais simplement content de savoir qu’il était là. Cela me permettait d’échapper enfin à l’attention trop insistante des badauds et autres curieux professionnels. J’avais un cercle très restreint d’amis, partageurs de galères, de bonheurs, d’honneurs. Ainsi qu’un réseau extensible à souhait de frères jouisseurs, tripeurs, et faucheurs. Nous nous suffisions à nous-mêmes. Nous étions les ventres à crédit, les sans papas, les oubliés du bonheur, les rejetons de l’assimilation, ses victimes les plus visibles. »


Fam 25proficiencyplus-poster-001Save

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :